Voyage en Afrique du Sud : quelques réserves naturelles à découvrir

Rédigé par Mickael - - Aucun commentaire

Le continent africain possède de nombreuses destinations qui méritent d’être découvertes. Ceux qui s’aventurent dans sa partie australe seront invités à rejoindre l’Afrique du Sud. Ce pays fait rêver les amoureux de la nature du monde entier. Ceux qui ont la chance de voyager dans cette contrée seront impressionnés par la biodiversité qu’ils verront sur place. Ils s’apercevront assez vite que la faune et la flore sud-africaine sont d’une grande richesse. D’ailleurs, au cours de leur séjour, ils pourront visiter des aires protégées fascinantes.

Faire un détour au parc transfrontalier de Kgalagadi

Les activités qui y sont possibles lors d’un périple sur le territoire sud-africain se déclinent à tous les goûts. Les amateurs de bronzettes et de farniente trouveront dans ce pays une large gamme de plages idylliques pour se prélasser. Ceux qui souhaitent découvrir la richesse naturelle de cette contrée, quant à eux, visiteront des réserves impressionnantes. Ils pourront, par exemple, faire une halte au sein du parc de Kgalagadi. Ce dernier couvre une superficie d’approximativement 38 000 km². La majeure partie de son territoire est située dans le désert du Kalahari. Plusieurs espèces de plantes poussent dans cette zone de conservation, dont l’acacia à girafe, du concombre Gemsbok et du melon tsamma. On y recense aussi une kyrielle d’espèces faunistiques, pour ne citer que l’oryx et le guépard.

Le Drakensberg, un site à ne pas manquer

Appelé uKhahlamba, le Drakensberg est à ne pas omettre lors d’un voyage en Afrique du Sud. Cette réserve occupe une étendue d’à peu près 2 428 km². Elle arbore un panorama très impressionnant composé de rivières, de falaises, de vallées et de montagnes. D’ailleurs, grâce à ses multiples paysages, elle offre de nombreuses possibilités d’activités. Le site est propice au deltaplane, à l’escalade et au canyoning. Les explorateurs en herbe ne seront pas en reste, car on peut également y pratiquer le trekking. En outre, cette zone de conservation plaira à coup sûr aux amateurs d’ornithologie. En effet, elle est fréquentée par diverses espèces d’oiseaux en voie d’extinction. Avec un peu de chance, les routards verront du vautour chassefiente ou du pipit à gorge jaune. Ils pourront même photographier ces volatiles. Aussi, cette aire protégée renferme un trésor culturel impressionnant, à savoir une collection d’environ 35 000 peintures rupestres.

Le parc national Kruger, un incontournable

Pour découvrir l’incommensurable richesse de la biodiversité sud-africaine, il ne faut pas oublier de faire un détour au parc national Kruger. Ce dernier s’étend sur une superficie d’à peu près 18 989 km². Il est situé au nord-est de cette contrée, à proximité de la ville de Sabie. Cette aire protégée saura combler les amateurs d’ornithologie, car elle fait office de repaire pour plus de 500 espèces aviaires. Parmi les oiseaux que l’on peut voir dans ce site, il y a la chouette pêcheuse de Pel, le jabiru du Sénégal et le circaète brun. Les mammifères pullulent également dans cette zone de conservation. Elle abrite des éléphants, des hippopotames, des koudous et bien d’autres encore. Côté hébergement, il faut noter que ce sanctuaire animalier propose plusieurs camps où les touristes pourront se reposer.

Classé dans : Tourisme - Mots clés : aucun

Une découverte écologique remplie de sensations dans les réserves naturelles costariciennes

Rédigé par Sarah - - Aucun commentaire

Étant une contrée tropicale qui est recouverte en partie par une forêt humide. Le Costa Rica est une destination parfaite pour les amoureux de la nature. Ornant les côtes de l’Amérique centrale, ce pays est avantagé par un écosystème varié, propice au développement de la faune et de la flore. Ses étendues verdoyantes sont le refuge de nombreuses espèces animales, dont quelques spécimens sont en voie d’extinction. Les touristes amateurs de la vie sauvage pourront découvrir toute une collection de bêtes fantastiques en parcourant les vastes plaines et les jungles épaisses du Costa Rica. Manuel Antonio figure au premier rang parmi les belles réserves du continent américain, c’est l’endroit par excellence pour une évasion remplie de surprises, afin de rendre le séjourinoubliable. De plus, le site est parsemé de voies magnifiques, ce qui facilite son exploration. En outre, le parc national Volcàn Arenal constitue également un incontournable, surtout pour les vacanciers à la recherche du plaisir et de la détente. Ils seront ébahis par le panorama des environs qui surmontent le gigantesque volcan de l’aire protégée.

 

Une magnifique balade au cœur du parc national Manuel-Antonio

 

Situé à une centaine de kilomètres au sud de San José, la capitale du Costa Rica, le parc national Manuel Antonio est une merveille écologique qui mérite un détour. Les visiteurs vivront une expérience authentique lors de leur séjour au Costa Rica dès qu’ils auront mis les pieds dans cette fabuleuse réserve naturelle. Il est très fréquent d’apercevoir quelques singes capucins qui sursautent un peu partout, même sur le chemin qui mène vers l’entrée du site. Les férus de la flore costaricienne seront ravis de tomber sur une multitude de plantes sauvages. Les randonneurs seront surpris par la diversité impressionnante d’espèces animales qui ont élu domicile dans le parc. Sur les pistes qui conduisent au milieu de la forêt, ils observeront le quotidien des animaux, à l’instar des paresseux et des singes hurleurs. Les inconditionnels de l’ornithologie y découvriront une grande variété d’oiseaux aussi magnifiques les uns que les autres. Sur les rives de Manuel Antonio, les baladeurs traverseront le long des plages pour scruter les ratons laveurs et les iguanes, avant de plonger à l’intérieur du récif pour un rendez-vous avec la faune marine.

 

S’immerger dans les sentiers du parc national Volcàn Arenal

 

Après l’enivrante tournée effectuée dans le parc national Manuel-Antonio, les vacanciers poursuivront le périple en allant au parc national Volcàn Arenal. Ils seront ébahis par le spectacle magnifique donné par le panorama du volcan, dont le pic semble porter un chapeau de nuage blanc. Avant de pénétrer à l’intérieur de l’aire protégée, les touristes seront d’abord conviés à explorer le lac d’Arenal. Durant une balade en bateau proposé par quelques agences du coin, les visiteurs auront la chance de contempler la beauté de la végétation costaricienne qui orne les rives du lac. De retour sur la terre ferme, ils traverseront les allées parfumées du parc qui mènent vers la jungle. Au cours de leurs aventures, les voyageurs feront la rencontre des Piverts, des Toucans, des Colibris et des Trogons. Ils arpenteront ensuite les hauteurs pour aller vers le sommet du volcan. En descendant, les randonneurs observeront de loin les rares Pumas qui se cachent derrière les buissons.

Classé dans : Tourisme - Mots clés : aucun

Vacances à Kaokoland, le pays des Himbas

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Pour rencontrer les Himbas, il faudrait pousser les périples en Namibie jusqu’à Kaokoland, un bantoustan autonome situé dans le nord-ouest du pays, près de la frontière angolaise. Le terme « bantoustan » désigne aujourd’hui tout territoire ou toute région dont les habitants sont considérés comme des citoyens de basse classe et victimes de discrimination dans leurs propres patries. Autrement dit, « bantoustan » signifie « terre des peuples ». Kaokoland avait été créé pour les Himbas, qui sont des Héréros, issus d’une tribu d’Afrique australe, chassés de leurs pays. Ces Himbas mènent la vie traditionnelle des peuples pasteurs, c’est-à-dire le semi-nomadisme, qui les amène à se déplacer, à la recherche de verts pâturages pour faire paître leurs troupeaux. À Kaokoland, les vacanciers auront la possibilité de se ressourcer, tout en essayant de comprendre la culture locale du peuple Himba.

Une petite incursion dans le quotidien des Himbas

Bordé au nord par le fleuve Kunene et la rivière Hoanib au sud, Kaokoland abrite un village nommé Krall, encore épargné du tourisme de masse. Les voyageurs y passeront des vacances en Namibie tranquilles. Comme les Himbas, ils vivront en harmonie avec la nature dans cette localité en cercle qui ressemble à un village gaulois avec sa clôture en bois de Bopame, l’arbre sacré de la région. Au centre, les explorateurs trouveront l’enclos du bétail. Autour de ce parc, des maisons sont réparties en rond. Les cases, de forme conique, sont fabriquées avec du bois, des feuilles de palmier, de terre argileuse et de bouses de vache. Au cœur du hameau, les vacanciers découvriront l’okuruwo ou feu sacré, la réserve de bûche pour l’alimenter sans relâche ainsi que l’Otjoto, la hutte que les villageois utilisent pour les rituelles. Chez les Himbas, le feu n’est jamais éteint, car il est censé maintenir la relation entre les morts et les vivants. Pour cela, un homme se charge d’allumer le feu deux fois par jour, au petit matin et au coucher du soleil. Personne, en aucun cas, ne doit franchir le feu sacré et sa ligne sans l’autorisation du chef.

Randonnée au pays des Himbas

Les chutes d’Epupa se trouvent à la sortie de la ville d’Opuwo, la capitale de Kaokoland. Après un trajet cahoteux, les globe-trotters aboutiront dans ce bout d’Éden, au cœur d’un univers verdoyant, orné de baobabs, de grands figuiers et de palmiers Makalani. La naissance des chutes vient de la rivière Kunene, d’une largeur d’environ 500 m, et qui se jette dans une série de cascades disséminées sur 1,5 km. Ces chutes, dont la plus haute mesure 37 m, constituent une des meilleures attractions en Namibie. Au sein de ce territoire magnifique, les vacanciers feront des randonnées balisées, sans trop s’approcher des rives du fleuve, au risque d’être la proie des alligators à l’appétit vorace. Enfin, la balade à Kaokoland se terminera dans un bar, où les fêtards boiront de la Windhoek Lager, la fameuse bière locale. Après, ils introduiront une pièce dans le juke-box. Au son de la nouvelle musique à la mode, les habitants et les visiteurs se trémousseront sur la piste. Ce sera une expérience toute neuve qui restera dans leur mémoire, en souvenir de leur séjour namibien.

Classé dans : Tourisme - Mots clés : aucun

Pourquoi partir au Kenya pendant les vacances d’été ?

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Situé en Afrique de l’Est, le Kenya est une destination qui fait rêver les inconditionnels de la nature. Plonger dans l’immensité de ses paysages et admirer une faune attachante, notamment l’une des plus riches de la planète sont sources d’émotions exceptionnelles pour les voyageurs. Dans la contrée kenyane, il fait beau toute l’année. Les températures moyennes varient entre 20 et 26°C, avec quelques variations selon les régions. Les meilleures périodes pour vivre une expérience unique dans le pays sont de décembre à mars puis de juillet à septembre. Le Kenya réserve à ses visiteurs des découvertes insolites tout au long de leur aventure à travers ses parcs et réserves. De plus, le décor idyllique de ses côtes est propice à la détente. Synonyme de paradis, les plages de sable blanc y sont baignées d’une irrésistible eau turquoise et cristalline. Ce sont des lieux de rendez-vous immanquables pour les amoureux du farniente.

Safari dans la réserve privée de Lewa Downs

La réserve privée de Lewa Downs se trouve dans la région de Laikipia, à 2 000 mètres d’altitude aux contreforts du Mont Kenya. Cette situation géographique constitue un atout considérable à ce site. En effet, outre la magnificence du cadre, l’air y est d’une pureté totale. Incontournable lors des séjours Kenya, cet endroit s’étend sur environ 25 000 hectares. Sa surface s'étire jusqu'en bas de l'Escarpement de Mokogodo et ses plaines atteignent le fleuve Ngare Ndare sur la frontière orientale. Lewa Downs est dominée par une forêt originale de cèdre à l’ouest. À l’origine, ce lieu était un ranch de bétail. Aujourd’hui, il est devenu une zone de conservation de faunes et espaces sauvages précieusement entretenues par les communautés Masaï et Samburu. Les activités à faire sur place sont nombreuses. Les touristes qui y viennent peuvent, par exemple, profiter d’un safari à cheval ou à dos de dromadaire pour aller à la rencontre d’une importante colonie de rhinocéros noirs et blancs. Survoler la savane à bord d’un avion biplan est aussi une option à prendre pour rendre cette escapade en pleine brousse africaine inoubliable.

Détente sur les plus belles plages du Kenya

Outre ses trésors sauvages, le Kenya attire chaque année des milliers de visiteurs grâce à ses côtes magnifiques bordées par l’océan Indien. En effet, le pays peut se vanter d’avoir quelques-unes des plus belles plages du monde. Entre autres, il y a Vipingo. Cette dernière est cachée dans le littoral est de ce territoire, tout près du comté de Kilifi, à l'écart de la foule. Propice à la baignade, l’eau y est calme et limpide. Par ailleurs, à environ 17 km au sud de Mombasa, Tiwi possède tous les atouts du paradis sur terre. Les amoureux du farniente y trouveront sable blanc, océan, cocotiers et intimité. Toujours dans la même région, la plage de Diani est réputée pour sa barrière de corail qui entoure un lagon turquoise. Cette adresse est incontournable pour les amateurs de plongée. Elle abrite un grand nombre de poissons multicolores. Entre nature sauvage et zone côtière paradisiaque, Kenya a tout pour plaire aux vacanciers.

Classé dans : Tourisme - Mots clés : aucun

Empuriabrava venise historique

Rédigé par José - -

La grande Venise ibérique.


Plus connu sous le nom de Venise ibérique, Empuriabrava doit cette nomination par le grand nombre de canaux aquatique sur lesquels la ville est bâtie. La localité jouit de cet avantage unique qui nous permet de flotter par-dessus un paysage magnifique entre terre et mer. Bien localisé sur le long de la Costa Brava, plus particulièrement dans la baie de Roses à une petite heure de notre mère la France. Empuriabrava est réputée être la plus grande Marina habitable de la planète. Par ces quelques particularités, il est assez facile de se laisser emporter par les beautés de cette ville et visiter un appartement à empuriabrava, tant en été qu’en hiver. L’atmosphère offerte par la localité de quelques demi-dizaines de milliers d’habitants, seulement, est d’une convivialité et d’une nonchalance sans égales.
Sachez tout de même que malgré cette faible densité démographique, Empuriabrava est le théâtre d’un boom populaire à chaque période de vacance. En effet, un peu moins d’une centaine de milliers de touristes vient renflouer les 5.000 petites âmes de la marina. Ainsi, elle n’a rien à envier par rapport aux autres villes touristiques comme Figueres, Gérone, ou encore Barcelone qui n’est qu’à quelques kilomètres de là soit dit en passant.

Visiter Empuriabrava rapidement

Le mieux, c’est de se déplacer en Jet-ski. Comme la ville est en grande partie aquatique, c’est le moyen idéal pour une bonne balade touristique. Il n’est pas obligatoire de s’en acheter un, il suffit juste de trouver un jet-ski de location et le tour est joué. En effet, la location de ce genre de moyen de transport est monnaie courante dans la marina, d’autant plus que la prise en main d’un jet-ski est tout ce qu’il y a de plus simple. Cependant, pour profiter des bons plans comme cela, il faudra y mettre le prix. La location de ce genre d’appareil avoisine les 50 euros par personne pour une durée d’une heure. D’un autre côté, si vous n’êtes pas friand de sensation forte, il est conseillé d’opter pour des vélos, le segway ou tout simplement se balader à pied. En effet, la surface de la ville n’est pas si grande qu’elle en a l’air sur les plans, il est très facile de visiter avec aise Empuriabrava à pied si on a du temps à dépenser.

Passé la nuit à Empuriabrava

S’il vous venait l’idée de passer plus d’une journée dans la marina, sachez que vous pouvez choisir deux types d’habitation bien distincte. Il est conseillé de prendre une habitation comme un appartement, des studios ou même une villa en location. Cependant, il est intéressant de passer la location des mois ou des semaines à l’avance pour ne pas se voir refuser votre réservation parce que tout est complet. Au cas où, vous pensez rester un peu plus longtemps que pour les périodes de vacances, le mieux c’est de se trouver un système de collocation. En effet, c’est beaucoup plus intéressant sur le plan du coût de la vie qui est un peu cher dans cette ville.
De nombreux investisseurs choisissent l' immobilier à Empuriabrava. pour réaliser une bonne affaire, ce qui expliquent un nombre important de locations d'appartements à disposition des visiteurs d'Empuriabrava que ce soit pour un court ou long séjour.
 

Fil RSS des articles de cette catégorie