Vacances à Kaokoland, le pays des Himbas

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Pour rencontrer les Himbas, il faudrait pousser les périples en Namibie jusqu’à Kaokoland, un bantoustan autonome situé dans le nord-ouest du pays, près de la frontière angolaise. Le terme « bantoustan » désigne aujourd’hui tout territoire ou toute région dont les habitants sont considérés comme des citoyens de basse classe et victimes de discrimination dans leurs propres patries. Autrement dit, « bantoustan » signifie « terre des peuples ». Kaokoland avait été créé pour les Himbas, qui sont des Héréros, issus d’une tribu d’Afrique australe, chassés de leurs pays. Ces Himbas mènent la vie traditionnelle des peuples pasteurs, c’est-à-dire le semi-nomadisme, qui les amène à se déplacer, à la recherche de verts pâturages pour faire paître leurs troupeaux. À Kaokoland, les vacanciers auront la possibilité de se ressourcer, tout en essayant de comprendre la culture locale du peuple Himba.

Une petite incursion dans le quotidien des Himbas

Bordé au nord par le fleuve Kunene et la rivière Hoanib au sud, Kaokoland abrite un village nommé Krall, encore épargné du tourisme de masse. Les voyageurs y passeront des vacances en Namibie tranquilles. Comme les Himbas, ils vivront en harmonie avec la nature dans cette localité en cercle qui ressemble à un village gaulois avec sa clôture en bois de Bopame, l’arbre sacré de la région. Au centre, les explorateurs trouveront l’enclos du bétail. Autour de ce parc, des maisons sont réparties en rond. Les cases, de forme conique, sont fabriquées avec du bois, des feuilles de palmier, de terre argileuse et de bouses de vache. Au cœur du hameau, les vacanciers découvriront l’okuruwo ou feu sacré, la réserve de bûche pour l’alimenter sans relâche ainsi que l’Otjoto, la hutte que les villageois utilisent pour les rituelles. Chez les Himbas, le feu n’est jamais éteint, car il est censé maintenir la relation entre les morts et les vivants. Pour cela, un homme se charge d’allumer le feu deux fois par jour, au petit matin et au coucher du soleil. Personne, en aucun cas, ne doit franchir le feu sacré et sa ligne sans l’autorisation du chef.

Randonnée au pays des Himbas

Les chutes d’Epupa se trouvent à la sortie de la ville d’Opuwo, la capitale de Kaokoland. Après un trajet cahoteux, les globe-trotters aboutiront dans ce bout d’Éden, au cœur d’un univers verdoyant, orné de baobabs, de grands figuiers et de palmiers Makalani. La naissance des chutes vient de la rivière Kunene, d’une largeur d’environ 500 m, et qui se jette dans une série de cascades disséminées sur 1,5 km. Ces chutes, dont la plus haute mesure 37 m, constituent une des meilleures attractions en Namibie. Au sein de ce territoire magnifique, les vacanciers feront des randonnées balisées, sans trop s’approcher des rives du fleuve, au risque d’être la proie des alligators à l’appétit vorace. Enfin, la balade à Kaokoland se terminera dans un bar, où les fêtards boiront de la Windhoek Lager, la fameuse bière locale. Après, ils introduiront une pièce dans le juke-box. Au son de la nouvelle musique à la mode, les habitants et les visiteurs se trémousseront sur la piste. Ce sera une expérience toute neuve qui restera dans leur mémoire, en souvenir de leur séjour namibien.

Classé dans : Tourisme - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot apjqkj ? :