Voyage en Afrique du Sud : quelques réserves naturelles à découvrir

Rédigé par Mickael - - Aucun commentaire

Le continent africain possède de nombreuses destinations qui méritent d’être découvertes. Ceux qui s’aventurent dans sa partie australe seront invités à rejoindre l’Afrique du Sud. Ce pays fait rêver les amoureux de la nature du monde entier. Ceux qui ont la chance de voyager dans cette contrée seront impressionnés par la biodiversité qu’ils verront sur place. Ils s’apercevront assez vite que la faune et la flore sud-africaine sont d’une grande richesse. D’ailleurs, au cours de leur séjour, ils pourront visiter des aires protégées fascinantes.

Faire un détour au parc transfrontalier de Kgalagadi

Les activités qui y sont possibles lors d’un périple sur le territoire sud-africain se déclinent à tous les goûts. Les amateurs de bronzettes et de farniente trouveront dans ce pays une large gamme de plages idylliques pour se prélasser. Ceux qui souhaitent découvrir la richesse naturelle de cette contrée, quant à eux, visiteront des réserves impressionnantes. Ils pourront, par exemple, faire une halte au sein du parc de Kgalagadi. Ce dernier couvre une superficie d’approximativement 38 000 km². La majeure partie de son territoire est située dans le désert du Kalahari. Plusieurs espèces de plantes poussent dans cette zone de conservation, dont l’acacia à girafe, du concombre Gemsbok et du melon tsamma. On y recense aussi une kyrielle d’espèces faunistiques, pour ne citer que l’oryx et le guépard.

Le Drakensberg, un site à ne pas manquer

Appelé uKhahlamba, le Drakensberg est à ne pas omettre lors d’un voyage en Afrique du Sud. Cette réserve occupe une étendue d’à peu près 2 428 km². Elle arbore un panorama très impressionnant composé de rivières, de falaises, de vallées et de montagnes. D’ailleurs, grâce à ses multiples paysages, elle offre de nombreuses possibilités d’activités. Le site est propice au deltaplane, à l’escalade et au canyoning. Les explorateurs en herbe ne seront pas en reste, car on peut également y pratiquer le trekking. En outre, cette zone de conservation plaira à coup sûr aux amateurs d’ornithologie. En effet, elle est fréquentée par diverses espèces d’oiseaux en voie d’extinction. Avec un peu de chance, les routards verront du vautour chassefiente ou du pipit à gorge jaune. Ils pourront même photographier ces volatiles. Aussi, cette aire protégée renferme un trésor culturel impressionnant, à savoir une collection d’environ 35 000 peintures rupestres.

Le parc national Kruger, un incontournable

Pour découvrir l’incommensurable richesse de la biodiversité sud-africaine, il ne faut pas oublier de faire un détour au parc national Kruger. Ce dernier s’étend sur une superficie d’à peu près 18 989 km². Il est situé au nord-est de cette contrée, à proximité de la ville de Sabie. Cette aire protégée saura combler les amateurs d’ornithologie, car elle fait office de repaire pour plus de 500 espèces aviaires. Parmi les oiseaux que l’on peut voir dans ce site, il y a la chouette pêcheuse de Pel, le jabiru du Sénégal et le circaète brun. Les mammifères pullulent également dans cette zone de conservation. Elle abrite des éléphants, des hippopotames, des koudous et bien d’autres encore. Côté hébergement, il faut noter que ce sanctuaire animalier propose plusieurs camps où les touristes pourront se reposer.

Classé dans : Tourisme - Mots clés : aucun
Fil RSS des articles